Mercredi 4 août 3 04 /08 /Août 22:53

 

Int table ronde – jour

 

Arthur, Lancelot, Léodagan, Bohort Calogronan sont autour de la table ronde, Père Blaise est à son pupitre.

 

Arthur: Donc voilà, le seigneur Lancelot a accomplie sa mission avec succès … ( à père Blaise) et c'est tout?

 

Père Blaise: ah non, il faut voir pour la mission des chevaliers Yvain et Gauvain.

 

Arthur: ah oui, c'est vrai... (Arthur cherche autour de lui) mais... Ils sont ou ces cons là?

 

Léodagan: connaissant les loustiques, ils doivent encore être dans leur chambre en train de roupiller...

 

Arthur: quoi! Vous vous foutez de moi ? Et quand vous avez remarqué qu'ils étaient pas là, vous pouviez pas aller les réveiller?

 

Léodagan: ah non, moi, ça va, j'ai déjà donné et puis leur gueuler dessus dès le matin, ca me file la migraine..

 

Calogronan: et bien, ça commence fort .

 

Ensuite

 

Yvain et Gauvain ont rejoins les autres chevaliers autour de la table ronde.

 

Léodagan: sérieusement, vous pouvez pas faire un petit effort pour vous lever le jour de la réunion de la table ronde, ça tombe une fois par mois !

 

Yvain: non mais, on est trop fatigué là, on a du sommeil a rattraper.

 

Calogronan: du sommeil a rattraper... du sommeil a rattraper de quoi? Vous faites rien de vos journées.

 

Gauvain: Hier, nous avons expérimenté une nouvelle technique.

 

Arthur: tiens donc, et de quelle technique s'agit-il ?

 

Yvain: en fait, on voulait tester notre résistance.

 

Léodagan: tester votre résistance, qu'est ce que c'est encore que cette nouveauté ?

 

Gauvain: on voulait savoir si on arriverai a veiller toute la nuit.

 

Yvain: ouais, c'était trop chaud!

 

Calogronan: et sans indiscrétion, ça a donné quoi?

 

Yvain: ben on c'est endormi au bout d'une heure.

 

Léodagan: vous en avez pas un peu marre de toujours passer pour cons!

 

Lancelot: (a Arthur) sérieusement sir, on ne peut pas leur confier la mission, ils ne sont pas de taille!

 

Yvain: même pas vrai!

 

Arthur: vous voulez que je fasse quoi, ils vont pas rester enfermer dans leur chambre toute leur vie?

 

Yvain: moi, ça me dérange pas...

 

Gauvain: pareil.

 

Ensuite

 

Arthur: donc, la mission consistait à... (à père Blaise) rappelez moi déjà..

 

Blaise: il s'agissait d'aller récupérer des informations sur le Graal auprès du spectre d'un des cousins de Joseph Darimaci …

 

Arthur: voilà, donc vous partez demain matin, enfin, si vous arrivez a vous lever bien sur.

 

Gauvain: vous avez bien parler d'un spectre, mon oncle?

 

Léodagan: non mais, soyez réaliste, ils ont déjà peur de leur ombre, sans parler de celui là (désignant Gauvain) qui a peur des guêpes.

 

Yvain: ouais, non mais c'est trop dangereux les guêpes, en plus je suis allergique a font !

 

Gauvain: pareil mon oncle

 

Arthur:et vous savez ce que ça veut dire, être allergique?

 

Yvain: ben qu'on en a peur non?

 

Calogronan: quelle bande de débile!

 

Bohort: une allergie est une réaction, souvent cutané, a quelque chose, dans votre cas aux guêpes , cela peut aussi entrainer la mort.

 

Gauvain: la..la mort?

 

Yvain: ah non, mais c'est trop chelou là!

 

Lancelot: bon, on annule la mission sir?

 

Arthur: ah non, mais il n'en ai pas question, ils y vont un point c'est tout !

 

Gauvain: mon oncle, je voulais vous demander, ça peut parler un spectre?

 

Arthur: ben.. oui, comme tout le monde.

 

Yvain: un bâton qui parle? C'est balèze quand même!

 

Léodagan: comment ça, un bâton, qu'est ce que vous bavez encore?

 

Yvain: ben ouais, un spectre, c'est pas ce qu'on les rois dans leur main?

 

Arthur: de quoi?

 

Gauvain: ben oui, des bâton qui sont souvent en or.

 

Arthur: un sceptre, vous voulez dire?

 

Yvain: et ça change quoi?

 

Arthur: ben c'est pas pareil

 

Lancelot: un spectre, c'est un fantôme

 

Gauvain: un fantôme?

 

Yvain: ah non mais ça craint trop du boudin là !

 

Gauvain: mon oncle, je craint que le seigneur Yvain et moi même ne soyons contraint d'annuler cette mission!

 

Arthur: et en quel honneur , je vous prie?

 

Gauvain: parce qu'on a les jetons !

 

Yvain: (approuvant) ouais, trop pareil!

 

Léodagan: Quoi! Vous allez y aller a coup de savates dans le fion si il le faut, mais vous allez y aller, c'est moi qui vous le dit!

 

Yvain: ça, j'en était trop sur!

 

Arthur: de toute façon, vous êtes pas allergique aux fantômes que je sache?

 

Gauvain: euh...non.

 

Arthur: ben voilà, vous y allez du coup.

 

Int chambre Yvain- matin

 

Gauvin fait éruption dans la chambre d'Yvain.

 

Gauvain: seigneur Yvain, vous êtes réveillé? Il faut y aller.

 

Yvain: non, mais je peux pas là.

 

Gauvain: pourquoi ça?

 

Yvain: bah, c'est tout a l'heure, j'ai repensé au fantôme et rien qu'a l'idée, je me suis chier dessus.

 

Gauvain: je sais, moi c'est pareil, mais je n'ai pas envie de décevoir mon oncle.

 

Yvain: attendez, je viens d'avoir une idée.

 

Gauvain: ah bon, laquelle?

 

Yvain: ah non, je l'ai perdu... si, si, ça y est, voilà, on fait croire qu'on y est allé , mais en fait on reste au château.

 

Gauvain: ah ouais, c'est bien ça, j'y aurai jamais pensé!

 

Yvain: (montrant son crane) et ouais, ça bourdonne de la casserole là dedans.

 

Gauvain: et si on nous demande ce qu'a dit le fantôme?

 

Yvain: ben on dira qu'il était muet ou qu'il parlait pas la langue.

 

Gauvain: génial, ça c'est du plan bien tricoté !

 

Yvain: ah ben carrément, j'y pense depuis au moins dix bonnes minutes.

 

Gauvain: et on va faire quoi du coup?

 

Yvain: ben on a qu'a profiter pour peaufiner notre nouvelle technique.

 

Gauvain: bien trouvé.

 

Yvain: en plus, ça tombe bien, je vient de me reposer et je suis en pleine forme.

 

Gauvain: au fait, c'était ou l'endroit ou se trouvait le spectre?

 

Yvain: qu'est ce qu'on s'en fout puisqu'on y va pas.

 

Gauvain: ben, mettons qu'il nous demande si le chemin était sur?

 

Yvain: on pourrai dire qu'on a trouvé un raccourci ou qu'on a coupé a travers le bois et que du coup, c'est plus du tout le même chemin.

 

Gauvain: vous pensez que ça va marcher?

 

Yvain: il n'y à pas de raison.

 

Gauvain: d'habitude, on se perd tout le temps

 

Yvain: vous pensez qu'ils ne vont pas nous croire?

 

Gauvain: je pense qu'il faut être vigilant.

 

Yvain: ben on a qu'a dire qu'on c'est perdu et qu'on a pas trouvé et du coup on est rentré au château..

 

Gauvain: mon oncle va être très déçu.

 

Yvain: ou alors, on dit qu'on c'est perdu et que finalement on a réussi par trouver, comme ça, si ils nous demande le chemin, on aura qu'a dire qu'on se souviens plus.

 

Gauvain: ah ouais, c'est bien ça!

 

Yvain: n'empêche, ca aurait était trop classe si on avait trouvé le chemin du premier coup.

 

Int table ronde

 

Gauvain: ...et on a perdu le chemin mais on a finalement réussi a trouver en coupant a travers le bois, c'est là que l'on a trouvé la grotte du spectre...

 

Arthur: attendez un peu, la grotte?

 

Bohort: mais...je croyais que c'était un fort abandonné.

 

Yvain: ah ouais, mais aussi, si on a pas tous les détails...

 

Arthur: vous vous foutez de moi? Je vous ai fait répéter trois fois hier pour être sur que vous ne vous trompiez pas!

 

Léodagan: alors, on fait quoi du coup, on les renvoie ?

 

Arthur: non, c'est bon, on enverra Perceval et Karadoc et voilà.

 

Calogronan: Parce que vous croyez qu'ils feront mieux?

 

Arthur: probablement pas, du coup on enverra Lancelot dès qu'il rentrera de mission...

 

Léodagan: (over): je sent que ça va lui plaire çà, a Lancelot...

 

Texte et scénario de Frédéric Hauss, d'après Kaamelott, idée original d'Alexandre Astier.

Par Frédéric Hauss - Publié dans : Mes sketches de Kaamelott - Communauté : kaamelott
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 26 juin 6 26 /06 /Juin 07:01

 

Chambre Angharad soirée

 

Angharad: Merci d'être venu seigneur Perceval, je voulais vous entretenir à propos d'une chose qui me tient a cœur.

 

Perceval: ah bon?

 

Angharad: Vous et moi, nous nous fréquentons depuis un certain temps et je voulais savoir si vous éprouvez une affection sincère a mon égard ?

 

Pervceval: une affection sincère, comment vous voulez dire?

 

Angharad: eh bien je voulais savoir si vous m'aimez, car, de mon coté, et sachez le bien, mes sentiments sont sincères : êtes vous amoureux de moi?

 

Perceval: ah ouais, ben, je vais y réfléchir et je vous dit

 

Angharad reste sans voix

 

Salle a manger jour

 

Arthur et Perceval sont dans la salle a manger , Perceval hésite a aborder Arthur qui est dans ses pensées.

 

Perceval: sir, je peux vous demander quelque chose?

 

Arthur (hésitant): euh, oui...

 

Perceval: non, mais si vous voulez pas, j'insiste pas.

 

Arthur: non, c'est pas ça, c'est juste que je me demandais quelle connerie vous allez encore bien pouvoir me sortir.

 

Perceval: vous pensez que je vais dire une connerie?

 

Arthur: disons que je m'y attends...

 

Perceval: ah bon?

 

Arthur: allez-y , je vous écoute , mais essayez de bien structurer vos phrases, que j'y pige quelque chose, parce que là , je préfère jouer cartes sur table , je suis pas vraiment d'humeur a me prendre le choux.... alors, je vous écoute

 

Perceval: eh bien voilà, je voulais savoir, comment on sait si on est amoureux de quelqu'un?

 

Arthur: euh...

 

Perceval: quoi, j'ai mal dit?

 

Arthur: si, si; je vois ce que vous voulez dire, mais c'est pas facile d'expliquer ça avec des mots.

 

Perceval: ah bon?

 

Arthur: ouais, surtout qu'avec vous faut que je simplifie, ça va pas être de la tarte

 

Perceval: Allez y, je vais essayer de comprendre, sinon essayez des dessins.

 

Arthur: mais pourquoi vous me posez cette question, c'est pour vous ou c'est pour expliquer a quelqu'un?

 

Perceval: ben c'est en rapport à Angharad. L'autre fois, elle m'a demandé si je l'aimait.

 

Arthur: et vous lui avez répondu quoi?

 

Perceval: ben que j'allais y réfléchir.

 

Arthur: vous lui avez pas dit ça?

 

Perceval: ben, si, pourquoi j'ai eu tort ?

 

Arthur: Je sais pas, la fille vous demande si vous l'aimez et vous lui répondez qu'il faut que vous y réfléchissiez, a votre avis, elle a aimé?

 

Perceval: ah ouais, je me suis planté...

 

Arthur: ben là, un peu quoi.

 

Ensuite

 

Arthur: pour savoir ce genre de chose, il faut d'abord que vous me décriviez ce que vous ressentez en sa présence.

 

Perceval: ben, ça va...

 

Arthur: quoi qui va?

 

Perceval: elle sent bon la plupart du temps, en tout cas, ça me gène pas

 

Arthur: Ce que vous ressentez, vos sentiments a son égard, par exemple, est ce que votre cœur bat a la chamade quand vous êtes avec elle?

 

Perceval: ah ben, carrément ! J'ai même peur de tomber dans les vapes !

 

Arthur: ah, vous voyez!

 

Perceval: ben ouais, j'ai tellement peur qu'elle me sorte des mots compliqué que j'ai le cœur qui s'affole.

 

Arthur: pff... bon... pour elle, vous êtes prêt a faire des efforts, des choses que vous ne feriez pour personne d'autre?

 

Perceval: je sais pas, quoi comme chose que je devrais faire?

 

Arthur: mais je sais pas moi! Des choses que vous ne faites jamais mais que vous serez prêt a faire pour elle...

 

Perceval: dans le genre, si je me prends un bain de temps en temps, ça le ferai?

 

Arthur: oui, non mais là , je vous parle de choses un peu plus importante, comme si il vous poussait des ailes ou que vous auriez envie de déplacer les montagnes pour elle, atteindre la lune...

 

Perceval: ah bon, on peut faire ça quand on aime?

 

Arthur: c'est une métaphore.

 

Perceval: une métaphore?

 

Arthur: oui, une image si vous préférez.

 

Perceval: vous voulez dire , comme les tableau de la grande salle?

 

Arthur: putain non.... ça y est , j'en ai marre!

 

Perceval: non mais, expliquez moi , sir!

 

Arthur: êtes vous prêt a faire des sacrifices pour elle? A lui faire plaisir, la serrer dans vos bras, mourir pour elle.... je sais plus quoi dire là.

 

Perceval: ah, ça, si!

 

Arthur: ah ben voila!

 

Perceval: et c'est ça être amoureux?

 

Arthur: c'est un peu résumé mais ça démarre par là, après c'est un peu plus compliqué que ça.

 

Perceval: donc, je l'aime.

 

Arthur: bien...bien , bien.

 

Perceval: et vous aussi

 

Arthur: quoi?

 

Perceval: ben ouais, pour vous aussi je suis prêt a faire des efforts, vous faire plaisir et mourir pour vous.

 

Arthur reste sans voix et se prend la tête dans les mains.

 

Taverne jour

 

Karadoc: et c'est ça , aimer?

 

Perceval: ouais, comme j'vous dit!

 

Karadoc: ah bon, je pensais pas.

 

Perceval: non, mais vous bilez pas, même moi j'ai pas tout compris au début, c'est avec le temps que le serpent fait son trou pour mieux apprendre a voler.....non, c'est pas ça, c'est tout pareil, mais avec un lapin.

 

Karadoc: donc, si j'ai bien tout compris, je serai amoureux du jarret de porc?

 

Perceval: je serai pas bien vous dire, c'est une mécanique perplexe !

 

Karadoc: parce que moi, je ferai n'importe quoi pour du jarret de porc. C'est quand même bizarre ça, je peux pas être amoureux du jarret quand même?

 

Perceval: La religion a ses habitudes que seul l'amour ne connait pas.... non, attendez.

L'amour a ses raison mais l'habitude vient de la religion qui ne connait rien. Non, c'est : l'amour n'a pas de régions mais on s'y retrouve pas quand même.... Non, elle m'énerve cette phrase, c'est un truc du genre en tout cas!

 

Karadoc: ouais, c'est super balèze comme truc quand même.

 

Chambre Angharad nuit

 

Angharad: vous vouliez me voir seigneur Perceval?

 

Perceval: oui, c'est rapport a la dernière fois.

 

Angharad: ah?

 

Perceval: j'ai bien réfléchit et au final, je vous aime.

 

Angharad (réjouit): Vous ne pouvez savoir quelle joie cela me procure !

 

Perceval: oui, je vous aime.

 

Perceval (over):autant que j'aime Arthur et Karadoc le jarret de porc.

 

Texte de Frédéric HAUSS, d'après Kaamelott, idée originale d'Alexandre Astier

Par Frédéric Hauss - Publié dans : Mes sketches de Kaamelott - Communauté : kaamelott
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 19 juin 6 19 /06 /Juin 09:31

 

Int chambre d'Arthur nuit

 

Arthur est plongé dans son parchemin, d'un coup, la porte de la chambre se met a grincer.

 

Arthur (tout en lisant son parchemin): ça y est , vous êtes prête a vous coucher? C'est pas trop tôt.

 

Guenievre: Je viens me mettre au lit, mais ne soyez pas effrayé.

 

Arthur: Sa fait dix ans qu'on marié, j'ai l'habitude, si je devait être effrayé, ce serai fait depuis longtemps.

 

Guenievre s'installe dans le lit, son visage est repli de boutons noir, arthur en tournant la tête dans sa direction se met a crier, prit de panique, il lâche son parchemin et tombe du lit.

 

Arthur: mais...mais, qu'est ce que c'est cette horreur?

 

Guenievre: c'est rien, je fais une allergie.

 

Arthur: une allergie, mais à quoi ?

 

Guenievre: a une potion pour la peau que Merlin m'a prépare. C' est pas grave, faites comme si de rien était!

 

Arthur: putain ,les jetons que j'ai eu... ça vous ennui si on met un voile pour cacher le.... non, parce que déjà qu'avant c'était pas jojo, mais là, c'est le coup a faire des cauchemar .

 

Int labo de Merlin jour

 

Arthur entre dans le labo de merlin en criant.

 

Arthur: Qu'est ce que vous m'avez encore foutu comme conneries , vous?

 

Merlin: quoi, quelle connerie?

 

Arthur: ah oui, c'est vrai qu'avec vous faut préciser, vous en faites tellement.... Je vous parle de ma femme!

 

Merlin: votre femme, Guenievre?

 

Arthur: Guenievre oui, ma femme, y'en a pas cinquante !

 

Merlin: eh bien, qu'est ce qu'elle a ?

 

Arthur: Qu'est ce c'est que ce machin qu'elle a sur la tronche?

 

Merlin: un machin, quel machin ?

 

Arthur: je parle de toutes ces pustules qu'elle a sur le visage!

 

Merlin: aie, elle a pas supporté le traitement.

 

Arthur: de toute évidence, non!

 

Merlin: Oui, mais çà aussi, je l'avais prévenue .

 

Arthur: comment ça ?

 

Merlin: le problème avec un visage comme le sien, c'est qu'il faut pas utiliser n'importe quel ingrédient , il faut des tulipes ou des roses, parce que là, si vous voulez, comme ingrédient pour la ..

 

Arthur (le coupant): oui, non, je m'en fout pas mal!! Vous allez me trouver une solution a ce problème et vite fait, hein? Parce que là, elle refuse de foutre le nez dehors dans cet état là!

 

Merlin: bon, ben , je vais voir ce que je peux faire.

 

Arthur: ce serai bien oui, et essayez de pas tout fouarrer comme a votre habitude!

 

Arthur s'en va

 

Int labo suite

 

Arthur reviens au labo de Merlin

 

Arthur: dites moi, espèce de gros nul! Qu'est ce que vous m'avez encore foutu?

 

Merlin: ben quoi, ça n'a pas marché? Elle a encore des boutons?

 

Arthur: ah non, plus de bouton.

 

Merlin: alors quoi?

 

Arthur: alors y a que maintenant sont visage est entièrement recouvert de poil!

 

Merlin: sans déconner?

 

Arthur attrape Merlin par le col et affiche son poing sous son nez.

 

Arthur: écoutez bien , espèce de con ! Vous allez me virer tout ce merdier de la tête de ma femme ou je vous en colle une!

 

Merlin (farfouillant partout): non mais, je me suis trompé de fiole, elles sont mal étiquetée, tenez, c'est celle là!

 

Arthur: vous êtes sur, c'est bonne cette fois -ci?

 

Merlin: tout a fait sur.

 

Arthur: non, parce que j'y vais là, si jamais c'est pas la bonne, je reviens, et ça va mal se mettre, croyez moi!

 

Int labo ensuite

 

Arthur revient au labo tranquillement affichant un sourire. Merlin, voyant son air détendu est content.

 

Merlin: alors, tout c'est passé comme vous vouliez?

 

Arthur fait signe a Merlin de s'approcher, Merlin s'exécute.

 

Arthur: venez voir un instant.

 

Arthur colle une claque magistrale a Merlin.

 

Arthur: vous pouvez pas dire que je vous avait pas prévenu !

 

Merlin: ben quoi, elle a encore des poils sur le visage?

 

Arthur: des poils, non ,plus rien d'ailleurs.

 

Merlin: ben alors, ou est le problème?

 

Arthur: le problème est qu'elle a dix ans maintenant!

 

Merlin: sans déconner?

 

Arthur: voilà, alors , je savais que niveau sortilège vous chiez dans la colle, mais maintenant question potion, y'a pas a dire ,vous êtes un vrai blaireau. Alors, on fait comment maintenant?

 

Merlin: ben, je vais demander a Elias.

 

Arthur: ce serait pas mal oui.

 

Arthur va pour partir et revient sur ces pas.

 

Arthur: un jour faudrait vraiment qu'on prenne deux minutes pour que vous m'expliquiez ce que vous savez réellement faire.

 

Int chambre Démétra nuit

 

Démétra: et ça c'est arrangé pour votre femme?

 

Arthur: oui, tout est revenu a la normale .

 

Démétra Merlin a finalement réussi a trouver la bonne potion?

 

Arthur: non, c'est Elias qui a fait la potion.

 

Démétra: ah bon?

 

Arthur: ouais

 

Arthur( soupirant) over: et dire que je me tape depuis quinze ans le pire des enchanteurs que la Bretagne n'ai jamais connu!

 

Texte de Frédéric HAUSS, D'après Kaamelott, idée original d'Alexandre Astier

Par Frédéric Hauss - Publié dans : Mes sketches de Kaamelott - Communauté : kaamelott
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 14 mai 5 14 /05 /Mai 14:36

 

Int salle de la table ronde jour

 

Les chevaliers sont tous autour de la table ronde

 

Arthur:donc, demain , les seigneurs Perceval , Karadoc et moi même , partons affronter, selon nos informations, des vampires...

 

Perceval: des vents pires, comment vous voulez dire?

 

Karadoc: si c'est le cas, on devrait plutôt rester au château.

 

Arthur: pardon?

 

Perceval: ouais, des vents, je vois pas comment on peut les affronter

 

Karadoc a la limite, on peut se couvrir...

 

Ext foret jour

 

Arthur, Karadoc et Perceval s'aventurent dans les bois.

 

Perceval: sir, c'est quoi des vampires?

 

Arthur: euh des vampires , c'est comment dire... un peu comme des morts – vivants.

 

Karadoc: ah bon?

 

Perceval: vous voulez dire qu'ils mangent les cerveaux?

 

Arthur: non, ça ,c'est les morts vivant.

 

Karadoc: et les vampires , ils font quoi alors?

 

Arthur: ben, ils se nourrissent de sang...

 

Perceval: ah, je préfère.

 

Arthur: comment ça, vous préférez?

 

Perceval: ben, le sang, encore ca va , mais le cerveaux ... j'ai pas envie de me retrouver sans cerveau

 

Arthur: toute façon, avec les morts vivant vous avez rien a craindre, niveau cerveau , vous devez pas trop leur faire envie

 

Karadoc: mais du coup, c'est quoi qui change avec les vampires?

 

Arthur: ben déjà, ils sont plus rapides ,et vachement forts aussi, mais l'avantage c'est qu'ils ne sortent que la nuit.

 

Perceval: mais, je comprends pas, pourquoi on y va de jour alors?

 

Arthur: parce que c'est plus simple comme ça , ils dorment la journée alors on entre dans leur repère et on leur plante un pieux dans le cœur et l'affaire est bouclée.

 

Karadoc: ça doit faire mal, ça.

 

Arthur: je peux pas vous dire, j'ai jamais essayé... je pense , oui.

 

Perceval: mais des pieux, ça n'a rien a voir avec les bouts de bois que vous m'avez donné?

 

Arthur: bien sur que si.

 

Perceval: ah non, parce que je les ai oublié au château

 

Ext foret jour

 

Arthur: c'est pas vrai, se retaper tout le trajet jusqu'au château, tout ça parce que vous êtes pas foutu de faire quelque chose correctement !

 

Perceval: désolé sir, je savais pas que c'était important.

 

Karadoc: au fait sir, je voulais vous demander, ça ressemble a quoi des vampires?

 

Perceval: ah ouais, pareil!

 

Arthur: ça ressemble à.... un peu comme vous et moi.

 

Perceval: ah bon? Mais alors comment on va savoir si c'est vous ou un vampire?

 

Arthur: comment?

 

Karadoc: c'est vrai ça, on devrait faire comme une sorte de code pour pouvoir savoir qui est qui.

 

Perceval: ah ouais, c'est pas mal ça!

 

Karadoc: ou alors on dit une phrase pour pouvoir se nidifier.

 

Arthur: (ne comprenant pas) pardon, se...?

 

Karadoc: se nidifier, pour savoir si c'est bien nous.

 

Arthur: s'identifier!

 

Perceval: ouais,on pourrai dire un truc comme: «  de la truite ou du cochon, celui qui cour le plus vite est la truite »

 

Karadoc: eh, c'est bien propagé!

 

Perceval: comme vous dites!

 

Arthur: une truite, ça court pas , ça nage!

 

Perceval: vous croyez sir?

 

Arthur (levant les yeux au ciel): de toute façon , pas besoin de code , quand je dit qu'ils sont comme vous et moi, je veux dire, qu'ils ont les même caractéristiques physique que n'importe quel humains.

 

Karadoc: des quoi?

 

Perceval: mais c'est quoi des cafarestistiques machin truc?

 

Arthur: des caractéristique physique!

 

Perceval: ouais, c'est pas faux.

 

Karadoc: Ah, je sais, ils ont des verrues sur le visage, c'est ca ?

 

Arthur: putain... comment dire? (réfléchissant) alors, une caractéristique, c'est comme le caractère, c'est quoi le caractère, c'est ce qui permet de différencier une personne d'une autre personne.

 

Karadoc: vous voulez dire qu'ils ont beaucoup de caractère ?

 

Arthur: non, ce que j'essaie de dire, c'est que physiquement , ils ressemblent a des êtres humains tout a fait ordinaire. Ça va là, c'est plus clair ?

 

Perceval: j'irai pas jusque là.

 

Ext foret ensuite

 

Arthur et les deux chevaliers ressortent du nid des vampires.

 

Arthur: bon, voilà, c'est terminé maintenant.

 

Perceval: sir, pourquoi ils étaient dans des cercueils ?

 

Arthur: parce que c'est là ou ils dorment.

 

Karadoc: ils dorment dans des cercueils?

 

Perceval: mais , si ça se trouve , ils étaient vraiment morts.

 

Arthur: vous en voyez beaucoup, vous , des morts qui se mettent a hurler quand on leur plante un pieux dans le cœur?

 

Perceval: si ça se trouve c'étaient des gens comme tout le monde qui sont allé piquer un roupillon.

 

Karadoc: ou alors, on les a mit dans des cercueil par erreur

 

Perceval: aussi ouais

 

Arthur: et comment expliquez vous le fait qu'après leur avoir planté un pieux ils se sont mit a cramer?

 

Karadoc: peut être qu'ils ont pas aimé ça et qu'ils se sont mit eux même le feu pour pas mourir d'un bout de bois dans le cœur.

 

Arthur: oui, ou alors peut être qu'ils ont prit feu parce que, tout simplement, c'était des vampires.

 

Perceval: mais, j'ai pas compris, pourquoi ils boivent du sang?

 

Arthur: ils boivent du sang parce que..... bon, non , ça va, vous commencez a m'emmerdez avec vos questions, alors prenez vos affaires , on s'en va !

 

Karadoc: sir, j'ai laissé mon épée a l'intérieur...

 

Arthur: et alors? Vous allez la chercher!

 

Karadoc: vous voulez pas m'accompagner, j'aime pas trop ça , les vampires.

 

Arthur: mais ils sont morts; Karadoc, ils risquent pas de vous arriver quoi que ce soit!

 

Karadoc: je sais, mais je suis pas rassuré.

 

Arthur(soupirant): très bien, je vous accompagne

 

Perceval: eh, mais je veux pas rester seul moi!

 

Arthur: mais ne dites pas n'importe quoi, vous êtes dehors vous ne risquez rien!

 

Perecval: on sait jamais !

 

Arthur: on sait jamais quoi?

 

Perceval: ben, je sais pas. On sait jamais...

 

Int salle a manger nuit

 

Arthur, Léodagan, Guenievre et dame Séli sont a table.

 

Léodagan: alors, et cette mission?

 

Arthur: ça va , ça n'a pas était si dur que ça.

 

Léodagan: parce que vous les avez attaqué de jour, la nuit, j'aime autant vous dire que c'est pas la même histoire.

 

Arthur: je sais bien...

 

Guenievre: et c'était quoi que vous avez combattu?

 

Arthur: des vampires.

 

Guenievre: des vampires, mais c'est quoi ça ?

 

Arthur: euh , rien, oubliez.

 

Guenievre : comment ça , oubliez?

 

Arthur ( over): ça va, je me suis déjà tapé l'explication une fois, j'ai pas envie de remettre ça...

 

Texte de Frédéric HAUSS, d'après Kaamelott, idée original d'Alexandre Astier

Par Frédéric Hauss - Publié dans : Mes sketches de Kaamelott - Communauté : kaamelott
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 1 avril 4 01 /04 /Avr 08:03

Bonjour a tous les fans de kaamelott,

 

à l'origine j'ai crée ce blog pour faire partager mes sketches sur kaamelott,

n'hésitez pas à faire connaitre vos avis ou vos idées à propos de ces sketches.

 

Si certaines personnes ont des news concernant le tournage de la trilogie kaamelott, faites vous connaitre et je publierai vos articles.

 

A très bientot.

 

Frédéric

Par Frédéric Hauss
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Profil

  • Frédéric Hauss
  • Le blog de kaamelott et Alexandre Astier
  • Homme
  • Jeune homme de 29 ans, passionné de kaamelott et qui a voulu faire son blog, pour mieux me connaitre allez sur ma page facebook: frederic hauss.

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus